HI

 

Après CAPTIFS en 2010, le réalisateur Yves GOZLAN, spécialiste des thrillers psychologiques, revient avec un second long métrage en salles depuis le 18 mars.

L’homme idéal c’est Mathieu Vasseur, jeune auteur qui cherche à être reconnu, mais dont le talent n’attire guère les éditeurs. En attendant il cherche l’inspiration et gagne sa vie en faisant des déménagements…

C’est justement grâce à ce travail qu’il va retrouver un journal de guerre dans la maison d’un vieil homme sans famille récemment décédé. Mathieu va tenter le pari de se l’approprier. Les éditeurs et la presse ne tarissent pas d’éloge, et il est très vite hissé au sommet. Amour, fortune et succès, tout bascule quand le jeune homme se retrouve pris à son propre piège…

Si le réalisateur a mis de côté la thématique du film d’horreur au profit de celle de l’usurpation d’identité, le film n’en demeure pas moins angoissant.

Le spectateur sera forcément troublé de s’apercevoir qu’il ressent de l’empathie pour cet antihéros en quête d’identité, plongé dans une spirale mensongère et criminelle…

Ce sentiment on le doit principalement à l’interprétation magistrale du jeune Pierre NINEY qu’on connaissait davantage dans le registre de la comédie dramatique, et qui prouve ici que son César du meilleur acteur est largement mérité.

Car n’est pas Alain DELON qui veut, et Yann GOZLAN n’a pas caché ses références à « Plein Soleil » de René CLEMENT, ou encore « La Piscine » de Jacques DERAY.

On note également la présence solaire d’une Ana GIRARDOT aux faux airs de Romi SCHNEIDER, et l’influence d’HITCHCOCK pour une mise en scène aiguisée.

idéal

Malgré quelques invraisemblances et beaucoup d’ellipses temporelles, les nombreux rebondissements et le suspense poussé à son comble nous tiennent en haleine pendant 90 minutes.

Avis aux femmes ! Même si on sait toutes que l’Homme idéal n’existe pas, et que nous avons l’art de démasquer la vraie personnalité de la gente masculine, allez voir ce film !

Le déplacement en vaut la peine, ne serait-ce que pour admirer les muscles saillants de Pierre NINEY qui a travaillé dur pour rendre son personnage de déménageur plus crédible…

On en ressort chamboulé !

 

Découvrez la bande-annonce :

 

Sarah VOUAUX






Categories: Cinéma

Leave a Reply